Renouvellement urbain

Le Territoire Marseille Provence coordonne et pilote la mise en œuvre à Marseille d’une politique nationale de rénovation urbaine mise en place par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) afin de faire évoluer les quartiers dits « prioritaires » institués par la loi du 1er août 2003.

L’objectif est de transformer profondément ces quartiers :

  • en améliorant l’offre quantitative et qualitative de l’habitat,
  • en concevant des aménagements et des espaces publics qui ouvrent ces quartiers sur la ville,
  • en créant des équipements publics structurants,
  • en générant de nouvelles opportunités pour le développement économique et l’emploi,
  • en prenant en compte les enjeux environnementaux.

Cette politique est menée en partenariat étroit et solide entre l’État, la Métropole, la Ville de Marseille, les bailleurs et les habitants.

14 projets conduits entre 2005 et 2020

D’importants investissements des partenaires…

  • Un montant total d’investissements d’1,2Md€.
  • Un engagement financier de la Métropole de 150 M€.
  • Des subventions ANRU à hauteur de 300 M€.
  • Une forte implication des habitants.

… au service de nombreuses réalisations :

  • 3000 logements démolis et reconstruits pour une meilleure répartition de l’habitat
    et le parcours résidentiel des habitants.
  • 6000 logements réhabilités.
  • Plus de 3300 logements sociaux neufs ou acquis.
  • Plus de 30 équipements publics créés ou réhabilités.
  • La réfection d’équipements publics structurants.
  • Des réaménagements de l’espace public avec une ouverture sur la ville.
  • Une dynamique d’insertion professionnelle.

En contrepartie d’un loyer maîtrisé, le propriétaire maintient son bien en bon état et bénéficie d’un abattement fiscal conventionnement. 

Un nouveau programme de rénovation urbaine depuis 2021

Le premier programme terminé, la Métropole Aix-Marseille-Provence est engagée dans un nouveau programme NPNRU avec une intervention sur une échelle de territoire plus large qui couvre 200 000 habitants, 90 000 logements, 1000 hectares, avec :

  • 9 Projets d’intérêt national (PRIN)
  • 5 Projet d’intérêt régional (PRIR)

Il s’agit de relever des défis croisés :

  • en matière d’habitat avec une intervention massive sur le parc social pour l’améliorer et produire une offre de logements accessibles à tous, l’intervention sur les grandes copropriétés dégradées privées et le traitement de l’habitat privé ancien ;
  • en matière de mobilités en favorisant les modes actifs et articulés avec les grands projets de transports: Réseau express métropolitain (REM), transports en commun (tramway, bus à haut niveau de service, métro), des voies de circulation apaisées pour des modes de circulation douce (vélo, voies piétonnes) ;
  • en rénovant et étoffant les équipements publics : 100 équipements sont concernés dont 50 écoles, 5 parcs urbains, le réseau de médiathèques, des centre-sociaux, des équipements sportifs et culturels ;
  • en concevant des espaces publics qui ouvrent ces quartiers sur la ville ;
  • en stimulant l’activité économique, commerciale et des services dans les quartiers rénovés.