économie, emploi

Le territoire de Marseille Provence, adossé au premier port de Méditerranée, connecté à un réseau dense d’infrastructures et de plateformes logistiques, s’affirme comme un centre euro-méditerranéen majeur de décisions et d’échanges de niveau mondial. Il appuie son développement sur une économie diversifiée, une base industrielle, des pôles d’excellence en matière d’enseignement supérieur et de recherche et sur ses dix pôles de compétitivité. Sites privilégiés et innovants, les technopôles constituent, également, de précieux atouts. 

Dans un contexte d’économie hypermondialisée, la Métropole œuvre pour une stratégie de développement économique ambitieuse reposant sur six filières d’excellence telles que la santé, le numérique et les industries créatives, le maritime et la logistique, l’environnement et l’énergie, la mécanique et l’aéronautique, le tourisme et l’art de vivre.

Les filières clés

Un territoire dynamique grâce à des filières porteuses 

Le Territoire Marseille Provence mobilise et concentre ses capacités d’intervention, dans le respect du schéma d’ensemble métropolitain, autour de six filières porteuses d’avenir. 

Santé-biotech-Immunologie

Adossée à la recherche publique, cette filière est très connectée à l’international. La priorité de l’action de la Métropole Aix-Marseille-Provence est de soutenir le cluster Marseille Immunopôle et de créer une offre foncière et immobilière proche des laboratoires de recherche de Luminy. 

Quelques entreprises phares du territoire : INNATE PHARMA, HALIO DX, BIOTECH GERMANDE , PROVEPHARM, SOLUSCOPE,SUPERSONIC IMAGINE 

Mécanique - Aéronautique 

Filière à enjeux majeurs pour le territoire, elle s’appuie sur des sites à forte valeur ajoutée tels que le pôle Henri Fabre développant des liens avec le monde académique ou les structures d’accompagnement à l’innovation, ou le technopôle de Château-Gombert, 1er pôle de recherche français en mécanique énergétique et sciences de l’ingénieur, et incubateur de start-up.  

Quelques entreprises phares du territoire : AIRBUS HELICOPTERS, DAHER, WEIR POWER, BONNANS 

Numérique - Image Multimédia - Audiovisuel 

Cette filière joue un rôle central dans l’ensemble de l’économie. En s’appuyant sur French Tech Aix-Marseille, la priorité est d’augmenter le nombre de start-up et de développer une industrie de valeur ajoutée autour du big-data, des objets sans contact, du marketing digital (-e-tourisme,  
e-commerce transmedia) et de l’e-santé. 

Quelques entreprises phares du territoire : JAGUAR NETWORK, WIKO, GEMALTO, GOBISTUDIO, OXATIS,  SMARDTV, DEVISUBOX, VIGIMILIA, DESTINO MUNDO  

Environnement - Économie verte Transition énergétique

Au cœur des nouveaux enjeux économiques, cette filière recouvre de nombreux domaines. La priorité est de viser l’excellence environnementale comme source d’innovation, de croissance et de création d’emplois et développer des projets pilotes. 

Quelques entreprises phares du territoire : DUALSUN, SUNPARTNER, ONET TECHNOLOGIES, VEOLIA ENVIRONEMENT, LE RELAIS 

Mer - Réparation navale Grande plaisance - Offshore sous-marin Technologies en milieux hostiles

Cette filière se restructure autour de compétences et de savoir-faire à haute valeur ajoutée. La priorité est de devenir le site de référence en matière de technologies maritimes en Méditerranée. 

Quelques entreprises phares du territoire : GMA CGM, MONACOMARINE, LA COMEX, H2X, TRAXENS,JIFMAR OFFSHORE SERVICES, LD TROVOCEAN 

Industries créatives

Les activités de création, la mode, le design, la production culturelle, l’architecture constituent une filière économique à part entière et sont des éléments forts d’attractivité. Le regroupement de l’École nationale supérieure du paysage au sein de l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires a pour objectif de créer un pôle pédagogique et scientifique unique en France. 

Quelques entreprises phares du territoire : AMERICAN VINTAGE, KAPORAL 5, PARAKIAN, SESSUN, GENMESCURE, MOCAP 

L'offre

Une offre foncière et immobilière adaptée

Quelle que soit votre demande pour vous implanter sur le territoire, nos équipes sauront proposer une offre de services sur mesure dans votre recherche de foncier, de bâtiments industriels, artisanaux commerciaux ou tertiaires. 

L’institution travaille en étroite collaboration avec tous les professionnels de l’immobilier pour permettre de trouver la solution la plus adaptée à vos besoins dans nos sites ou nos bâtiments, ou dans l’offre privée. 

Plus de 130 M€ sont investis sur 180 hectares de foncier, les 900 000 m² de surfaces de planchers qui seront réalisés génèreront plus de 900 M€ d’investissements privés et permettront l’accueil de plus de 10 000 emplois. 

Le Technoparc des Florides à Marignane 

Le Technoparc des Florides est un site dédié aux industries aéronautiques et à la sous-traitance d’excellence. 

La zone Athélia à La Ciotat 

Le parc d’activités économiques d’Athélia est situé à La Ciotat à mi-distance entre Toulon et Marseille, et desservi par l’autoroute A50. L’ensemble économique des quatre zones Athélia existantes totalise déjà 250 entreprises implantées et 4 000 emplois. 

L’éco-parc Athélia V représente le dernier espace économique développé sur ce site. Ce nouveau parc de grande qualité environnementale s’étend sur 62 ha et offre 23 ha commercialisables avec un objectif affirmé de développement durable. 

Le parc des Aiguilles à Ensuès-la-Redonne 

Parc d’activités nouvelle génération développé par Barjane, le parc des Aiguilles a pour objectif d’accueillir plus de 200 000 m² de plancher sur 65 hectares aux portes de Marseille. Conjuguant fonctionnalité des aménagements, emplacement attractif et réflexion poussée en matière de qualité architecturale, de respect de l’environnement et d’intégration paysagère, ce projet est conçu selon la démarche certifiée ISO 14001. 

De plus, le parc des Aiguilles est desservi par des axes majeurs de transport (A55, D9, RD 48a) et répond aux critères fondamentaux d’implantations des entreprises de logistique en proposant des bâtiments qualitatifs au design harmonieux. 

Des technopôles performants

Le Technopôle de Marseille Château-Gombert, tête de réseau de l’innovation technologique dans les sciences de l’ingénieur est devenu le lieu inédit de convergence entre l’enseignement supérieur, la recherche, les outils d’aide au développement, les entreprises innovantes et le logement. 

Il accueille à ce jour : 

Enseignement supérieur
  • 2 grandes écoles d’ingénieurs habilitées par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI) : Centrale Marseille et Polytech Marseille (AMU). 
  • 2 Départements UFR Sciences d’AMU : Département de mécanique et Département de mathématiques. 
  • 3 écoles d’informatiques privées : Institut G4, SUP INFO, ESIMED 
Recherche
  • 8 laboratoires de recherche publique : LAM (Laboratoire d’astrophysique de Marseille), IM2NP (Institut matériaux microélectronique et nanosciences de Provence), LIF (Laboratoire d’informatique fondamentale), I2M (Institut de mathématiques de Marseille) et les quatre laboratoires du « Labex MEC », le LMA (Laboratoire de mécanique et d’acoustique), M2P2 (Laboratoire de mécanique, modélisation et procédés propres), IUSTI (Institut universitaire des systèmes thermiques industriels), IRPHE (Institut de recherche sur les phénomènes hors équilibre) 
  • 15 plateformes technologiques 
  • 1 FabLab : FabLab Marseille 
  • 1 Labex MEC (mécanique et complexité) 
  • 1 Institut Carnot : l’Institut Carnot STAR 
  • 1 Fédération de recherche Fabri de Peiresc 
  • 1er pôle de recherche français en mécanique-énergétique après l’Île-de-France
Création et développement d'entreprises/Innovation
  • 170 entreprises 
  • 1 CEEI avec 3 pépinières d’entreprises : Marseille Innovation 
  • 1 incubateur inter-universitaire : IMPLULSE 
  • 2 business angels : Provence Business Angels et Net Angels 
  • 1 cluster économie numérique : Medinsoft 
  • 1 pôle de compétitivité : Optitec 
  • Le Technopole site partenaire de la French Tech Aix-Marseille 
  •  

4016 salariés   
2 000 étudiants  
170 entreprises  
180 hectares dont 70 ha dédiés activités économiques/enseignement supérieur/recherche  
(reste à commercialiser : 7 hectares) 382 000 m2 SHON dont 196 000 m2 SHON activités économiques/enseignement supérieur/recherche 

Le parc scientifique et technologique de Marseille Luminy

Le site d’excellence du territoire métropolitain dans les sciences du vivant 

Le parc scientifique et technologique de Marseille Luminy s’affirme comme un haut lieu des biotechnologies. 
Des terrains sont aménagés pour l’accueil de jeunes entreprises du secteur santé-biotech.  

Il accueille à ce jour : 

Formation et recherche
  • 2 facultés // 6 grandes écoles et instituts 
  • 31 laboratoires de recherche 
  • 1 400 chercheurs – 8 000 étudiants
  •  
Entreprenariat et Innovation
  • 1 pépinière : Grand Luminy 
  • 1 pôle de compétitivité : Eurobiomed 
  • Le cluster Marseille Immunopôle 
  • 20 entreprises dont plusieurs leaders mondiaux (INNATE PHARMA, HALIODX, TROPHOS, BIOTECH GERMANDE, BECKNMAN COULTER…) 

Zones franches urbaines - territoires entrepreneurs

Le dispositif « zones franches urbaines – territoires entrepreneurs » est entré en vigueur le 1er janvier 2015. Il offre sous certaines conditions des exonérations aux entreprises qui s’installent dans les zones franches urbaines ou dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. 

Les zones franches urbaines

Situation géographique 

La ZFU Nord Littoral 

Initiée en 1997, elle comprend 3 178 établissements (au 1er janvier 2019) et s’étend sur 216 hectares dans les quartiers de La Viste, Verduron, Saint-Antoine, Saint-André, Saint-Henri, L’Estaque. 

La ZFU 14e et 15e Sud 

Elle existe depuis le 1er janvier 2004. Elle comprend 3 956 établissements (au 1er janvier 2019) et s’étend sur 433 hectares dans les quartiers suivants : La Delorme, Saint-Joseph, Les Arnavaux, Sainte-Marthe, Saint-Barthélemy, Bon Secours, Le Canet, La Cabucelle, Malpassé. 

Les avantages 

Exonération à 100 % de l’impôt sur les bénéfices pendant cinq ans, puis à taux dégressif les trois années suivantes (60 % la sixième année, 40 % la septième année et 20 % la huitième année). 

Le plafond de l’allègement fiscal est fixé à 50 000 € par an et par entreprise. Il peut être majoré de 5 000 € pour tout nouveau salarié embauché à temps plein pendant six mois et domicilié dans un des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou dans une des zones franches urbaines – territoires entrepreneurs. 

En contrepartie, les entreprises doivent respecter une clause locale d’embauche et répondre à l’une des deux conditions suivantes : 

  • 50 % au moins de leurs salariés en CDI ou CDD de 12 mois ou plus doivent résider dans une zone franche urbaine – territoires entrepreneurs ou dans un quartier prioritaire de la politique de la ville 
  • 50 % au moins des salariés embauchés depuis l’implantation, en CDI ou CDD de 12 mois ou plus doivent résider dans une zone franche urbaine- territoires entrepreneurs ou dans un quartier prioritaire de la politique de la ville 

Qui est concerné ? 

Les entreprises créées ou implantées en zones franches urbaines – territoires entrepreneurs (ZFU-TE) à compter du 1er janvier 2015, imposables dans la catégorie des BIC, BNC ou soumises à l’impôt sur les sociétés ou encore relevant du régime des sociétés de personne. 

Conditions d’éligibilité 

  • Se créer ou s’implanter en ZFU-TE entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2020 
  • Y exercer une activité effective 
  • Employer 50 salariés maximum à l’implantation 
  • Réaliser un chiffre d’affaires (ou un total du bilan) inférieur ou égal à 10 millions d’euros HT 
  • Ne pas avoir de capital ou de droits de vote détenus directement ou indirectement pour 25 % par des entreprises dont l’effectif dépasse 250 salariés et dont le chiffre d’affaires annuel HT excède 50 millions d’euros ou dont le total du bilan dépasse 43 millions d’euros. 
  • Pour les activités non sédentaires, les entreprises doivent en outre réaliser au moins 25 % de leur chiffre d’affaires en ZFU ou employer au moins un salarié sédentaire en ZFU à temps plein ou équivalent. 

Sont exclues du dispositif ZFU-TE  
 
       • Toutes les activités civiles par nature  
       • Les activités de crédit-bail immobilier, construction automobile, construction navale, fabrication de fibres textiles artificielles ou synthétiques, sidérurgie et transports routiers de marchandises, entreprises de domiciliation. 

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville

La loi relative à la programmation pour la ville et à la cohésion urbaine (loi N° 2014-173 du 21 février 2014) est venue réformer la géographie prioritaire en créant 1 500 quartiers prioritaires. Elle favorise notamment les commerces de proximité en leur permettant de bénéficier d’exonérations. 

Liste des quartiers prioritaires du territoire Marseille Provence 

Les avantages 

  • Exonération à 100 % de taxe foncière sur les propriétés bâties pendant cinq ans 
  • Exonération de cotisation foncière des entreprises à 100 % pendant cinq ans, puis à taux dégressif les trois années suivantes (60 % la sixième année, 40 % la septième année et 20 % la huitième année).  
    Cette exonération est accordée dans la limite d’un montant revalorisé chaque année (xxx € pour 2021) 

Qui est concerné ? 

Les entreprises exerçant une activité commerciale effective* : 

  • présentes dans ces quartiers avant le 1er janvier 2015, 
  • qui se créent ou qui s’implantent dans ces quartiers à compter du 1er janvier 2015 

* Liste des activités éligibles, des activités exclues et des cas particuliers 

Conditions d’éligibilité en vigueur au 1er janvier 2017 

  • Être déjà présent ou se créer ou s’implanter dans un quartier prioritaire de la politique de la ville avant le 31 décembre 2020, 
  • Y exercer une activité commerciale, 
  • Employer moins de 50 salariés au 1er janvier 2017 ou à la date de création, 
  • Réaliser un chiffre d’affaires annuel hors taxes ou un total de bilan n’excédant pas 10 millions d’euros, 
  • Ne pas avoir de capital ou de droits de vote détenus directement ou indirectement à 25 % ou plus par une ou plusieurs entreprises dont l’effectif dépasse 250 salariés et dont le chiffre d’affaires annuel HT excède 50 millions d’euros ou dont le total du bilan annuel dépasse 43 millions d’euros. 

Votre entreprise est située à la fois dans une zone franche urbaine et dans un quartier prioritaire ? 
Vous pouvez cumuler les avantages de ces deux dispositifs. 

Pour toutes les entreprises implantées depuis le 1er janvier 2015 et pour toute question  

Contacter le Service Entreprise de la Métropole Aix-Marseille Provence au 04 95 09 50 22   
 
lauren.meriel@ampmetropole.fr 
laura.negre@ampmetropole.fr  

Vos contacts 

SERVICE DES IMPÔTS AUX ENTREPRISES 

SIE 1er arrondissement 
sie.marseille-1e@dgfip.finances.gouv.fr 
Dispositif(s) : QPPV 
 
SIE 2e 15e et 16e  arrondissements 
Tél. : 04.91.99.12.48 
sie.marseille-2e-15e-16e@dgfip.finances.gouv.fr 
Dispositif(s) : QPPV et ZFU-TE 
 
SIE 3e et 14e  arrondissements 
Tél. : 04.91.99.12.05 
sie.marseille-3e-et-14e@dgfip.finances.gouv.fr 
Dispositif(s) : QPPV et ZFU-TE

SIE 4e et 13e arrondissements 
Tél. : 04.91.99.12.10 
sie.marseille-4e-13e@dgfip.finances.gouv.fr 
Dispositif(s) : QPPV et ZFU-TE 
 
SIE 5e et 6e arrondissements 
sie.marseille-5e-6e@dgfip.finances.gouv.fr 
Dispositif(s) : QPPV 
 
SIE 7e, 9e et 10e arrondissements 
sie.marseille-7e-9e-10e@dgfip.finances.gouv.fr 
Dispositif(s) : QPPV 
 
SIE 8e arrondissement 
sie.marseille-8e@dgfip.finances.gouv.fr 
Dispositif(s) : QPPV

CENTRE DES IMPÔTS FONCIERS 
cdif.marseille-nord@gdgfip-finances.gouv.fr  
Dispositif(s) : QPPV et ZFU-TE (Exonération de TFPB) 

En cas de besoin d’un engagement écrit de l’administration sur la certitude de l’éligibilité d’une entreprise au dispositif ZFU-TE, la demande de rescrit fiscal doit être adressée à : 

Direction régionale des Finances publiques de la Région PACA  
et du Département des Bouches-du-Rhône 
Division des Affaires juridiques 
3, place Sadi Carnot 
13224 Marseille Cedex 02 

PLIE : Soutien aux plans locaux pour l'insertion et l'emploi

La Métropole est compétente en matière d’insertion par l’économie et soutient largement l’action des plans locaux pour l’insertion et l’emploi, dont ces trois ci-dessous, sur le territoire Marseille Provence : 

  • Le plan local pour l’insertion et l’emploi Marseille Provence est, pour les communes de La Ciotat, Cassis, Roquefort-la-Bédoule, Carnoux, Ceyreste, Gémenos, 
  • Le plan local pour l’insertion et l’emploi Marseille Provence centre, pour les communes de Marseille, Allauch, Plan-de-Cuques et Septèmes-les-Vallons, 
  • Le plan local pour l’insertion et l’emploi Marseille Provence ouest, pour les communes de Marignane, Gignac-la-Nerthe, Saint-Victoret, Le Rove, Carry-le-Rouet, Sausset-les-Pins, Ensuès-la-Redonne, Châteauneuf-les-Martigues. 

Plus de 3 000 personnes ont été accompagnées vers l’emploi : 40 % d’entre elles ont trouvé un emploi ou sont entrées dans une formation qualifiante.